LE B.A. BA de la VAE

La VAE, c’est la Validation des Acquis de l’Expérience

C’est la possibilité de faire reconnaitre officiellement tout ce qu’on a « appris sur le tas » en travaillant ou grâce à des activités bénévoles, et de le transformer en diplôme .

Un vrai diplôme, exactement le même que celui qu’on obtient en allant à l’école et il n’y a pas écrit VAE dessus !

Les 4 conditions de base pour envisager une VAE 

  • une condition de durée d’expérience : au moins un an.
  • une condition de nature d’expérience : l’expérience correspond à un domaine, à un métier.
  • une condition de justificatifs : il faut pouvoir prouver avec des documents officiels la durée et la nature de l’expérience, par exemple avec des bulletins de salaire ou des attestations.
  • une condition de diplôme : il faut trouver le diplôme qui correspond à cette expérience.

Comme çà, c’est peut être, un peu théorique mais j’ai l’intention de vous raconter des histoires de VAE, des vraies histoires de VAE et je sais déjà que ça va vous donner envie…

Les 5 étapes incontournables d’une démarche de VAE 

  1. Choisir le bon diplôme, on parle aussi de certification
  2. Rencontrer le certificateur ( celui qui délivre le diplôme) et compléter la demande de recevabilité
  3. Rechercher un financement pour bénéficier d’un accompagnement à l’écriture du second dossier (c’est facultatif en théorie, mais terriblement conseillé)
  4. Réaliser le dossier d’analyse de l’expérience et le déposer
  5. Rencontrer le jury et présenter son dossier

Et après, il faut attendre les résultats !

Les 3 aides dont il ne faut pas se passer quand on envisage de faire une VAE

  • Une aide gratuite et neutre : l’aide d’un conseiller VAE des Points d’Information Conseil pour trouver le bon diplôme.

Retrouver ICI les adresses des Points d’information Conseil

  • L’aide du certificateur pour savoir comment fonctionne la VAE pour ses diplômes.
  • L’aide de l’accompagnateur : il vous aide à avoir une méthode pour réfléchir à ce que vous faites, avec qui, comment ?…et à le mettre en relation avec le contenu du diplôme.

Et puis aussi, il ne faut pas hésiter à en parler autour de soi…